Les experts travaillant jusqu’à trois mois (Procédure d’emploi à courte durée).

Le ministère de l’Intérieur a publié en 2015 la procédure concernant les experts étrangers qui s’engagent pour un séjour de trois mois, mais d’une autre qui ne nécessite pas une formation universitaire supérieure (par exemple, un soudeur, un installateur d’équipement, et tout autre travail qui n’exige pas un certificat d’éducation comme condition préalable à un établissement universitaire d’enseignement supérieur).

La procédure d’obtention d’un permis de travail de type B-1 comprend quatre étapes bureaucratiques distinctes :

1. La soumission d'une demande détaillée de permis de travail au ministère de l'Intérieur décrivant le projet, le besoin d’une expertise, les conditions d'emploi et plus encore. La demande doit être conforme aux règlements et satisfaire les exigences strictes du ministère de l'Intérieur, et dans des emplois non universitaires, doit inclure, entre autres, l’approbation d’un avocat Israélien confirmant la compatibilité du contrat de travail avec le Droit Israélien.

2. Demande d’un visa de travail de type B-1 à la branche locale du ministère de l’Intérieur, devant être fixer pour entamer la procédure au consulat israélien dans le pays d’origine de l’expert.

3. La délivrance d’un visa de travail temporaire de type B-1 par le consulat israélien dans le pays d’origine de l’expert, précédent son entrée en Israël.

4. Suite à l’entrée du demandeur en Israël, celui ci se verra délivrer un visa de travail B-1 pendant toute la durée du permis de travail. Cette étape aura lieu au moment où l’expert passe par le contrôle des frontières à l’aéroport Ben Gurion, ou après l’entrée, dans la branche compétente du ministère de l’Intérieur.

Le salaire en vigueur dans cette catégorie est le salaire minimum normal israélien.

Ces permis de travail sont généralement valables pour une période de trois mois à compter de la date d’approbation de la demande de permis de travail, et l’employeur n’est pas autorisé à demander une prolongation du permis.

Ce type de visa de travail est valable pour une seule entrée seulement, et par conséquent l’employeur doit postuler pour un visa de retour (appelé « Inter Visa ») dans les cas où l’expert devra peut-être partir et rentrer en Israël.

Durée de la procédure : 2-3 mois.

Important : Travailler en Israël pour n’importe quelle période de temps sans permis et visa B1dans le passeport d’un expert étranger est une infraction pénale. L'employeur et les gestionnaires seront passibles de sanctions pénales et d'amendes, et l'expert devra être expulsé, sans pouvoir revenir pour une période de 10 ans.

JS turned off. Go to home page.

Site Style Changer

10 Predefined skins

You can easily replace font, background and color scheme.